Mais qu’est-il arrivé à Madonna ? La reine de la pop a pour habitude de soigner avec beaucoup d’attention son look et son apparence… Mais hier, lors de la présentation à New York de son film « Filth and Wisdom », la ciccone est apparue plus poilue que jamais ! Ses poils étaient certes décolorés mais on peut, grâce à la loupe magique, voir son soyeux pelage doré au dessus de ses lèvres et sur le bas de ses joues. Est-ce son esthéticienne préférée qui n’aurait pas pu lui proposer un rendez-vous rapidement ? La diva prendrait-elle des hormones pour tenir le rythme infernal de sa tournée mondiale (mais qui surdévelopperaient sa pilosité) ? Une chose est sûre en tout cas, c’est qu’entre les sourcils de sa fille, Lourdes, et la barbe de Madonna, la loi génétique règne sur la famille Ciccone.

Cet article, publié le 14 octobre sur le site web de Voici et agrémenté d’une photo zoomable à loisir en guise de pièce à conviction, montre que le poil est désormais officiellement un délit. Sans faire le procès de la presse people (faisons plutôt le procès de ceux qui la lisent), autorisons-nous au moins à prendre la défense de Madonna. Car même si l’on se plie à la loi hygiéniste du « zéro poil » qui gouverne désormais les canons de la beauté médiatique, on ne peut pas ne pas reconnaître l’injustice dont elle est victime: la photo le prouve, son visage est lisse, imberbe, presque cireux. La preuve, pour aller y trouver un poil, dont on découvre de surcroît qu’il a été blondi en gage de soumission au diktat du zéro poil, l’inquisition dépilatoire doit avoir recours à une loupe. Jusqu’où ira la chasse au poil ? Jusqu’à l’exploration au microscope de l’épiderme visant à traquer la simple présence des bulbes des poils que l’on aura commis le crime de ne pas avoir définitivement épilé au laser ? C’est ce que sous-entend l’article de notre honorable confrère: « mais on peut, grâce à la loupe magique, voir son soyeux pelage », écrit-il. Il faut donc désormais avoir recours à la magie pour traquer les contrevenants. Bref, ce n’est plus seulement le poil qui est tabou, mais la simple idée du poil. Preuve que cette hystérie de l’épilation cache bien quelque chose relevant de l’idéologie, en l’occurrence eugéniste. Pas demain la veille que je me raserai la barbe.

Pour ceux qui veulent juger sur pièce: la page de Voici dont on parle.


Une réponse à “Madonna prise en flagrant délit de poil”

Laisser un commentaire

Tout le monde à poil ! Madonna prise en flagrant délit de poil Par Monsieur R. Novembre 2008Tags :